Comment choisir intelligemment son portail ?

Comment choisir intelligemment son portail ?

Le portail est un élément important dans une maison. Qu’il s’agisse d’en changer ou d’en installer un dans une nouvelle bâtisse en construction, le choix d’un portail doit toujours se faire de façon avisée.

Aujourd’hui, le marché des portails est assez complet et de très nombreux modèles sont proposés aux particuliers. Pour bien le choisir, il faut alors tenir compte à la fois de critères techniques, mais aussi esthétiques.

Si vous hésitez encore sur le modèle de portail le plus adapté à vos besoins, voici un guide qui devrait vous permettre d’y voir plus clair.

Bien choisir un portail, une étape essentielle de la construction de votre maison

Dans une propriété quelle qu’elle soit, le portail d’entrée représente le premier élément visible qui définit le style du bien. En plus de l’aspect esthétique, un portail doit aussi apporter des garanties de sécurité et de confort à l’utilisation.

Avant de se lancer dans la phase d’achat, il faut donc se poser les bonnes questions, à savoir :

Quel est l’espace disponible pour l’installation du portail ?

À ce stade, il est nécessaire de calculer la surface de dégagement de l’entrée afin de pouvoir orienter son choix vers un portail battant ou coulissant.

Quelle est la nature et la fréquence d’utilisation du portail ?

Ici, l’objectif est de préciser le type de véhicule dont on dispose, et notamment, de savoir si l’on aura besoin de faire passer une voiture par le portail. Il faut savoir si les sorties à pieds seront fréquentes, afin de prévoir l’ajout d’un portillon plus fonctionnel pour les piétons. De plus, à cette étape, il est intéressant de se demander si un système de motorisation automatisée serait oui ou non intéressant.

Quel serait le design idéal du futur portail ?

Un portail est aussi une pièce architecturale de première importance, la première que l’on voit en arrivant et la dernière en partant. Il est donc important qu’il corresponde à l’esthétique générale de la maison. Pour ce faire, il est intéressant d’explorer les différentes pistes en termes de matériaux, de coloris et de design.

Par ailleurs, il faut bien retenir le fait que le prix d’un portail varie énormément entre les différents modèles. Il peut osciller entre 100 euros et plus de 6 000 euros. Pour cette raison, il est important de faire un choix en conformité avec le budget dont on dispose.

Afin d’avoir une idée plus complète de tout ce qui se fait sur le marché, voici un récapitulatif complet.

Installation d’un portail et réglementation en vigueur

Avant d’aller plus loin dans ce guide, il faut tout de même préciser que certaines communes peuvent imposer des réglementations particulières sur les portails en liaison avec le PLU (Plan Local d’Urbanisme).

De ce fait, avant de choisir un portail, il est toujours préférable de se référer à la Mairie afin de vérifier si d’éventuels critères de sélection seraient imposés aux propriétaires. Il peut en effet arriver que certains coloris, formes, voire type de portail et ouverture soit réglementés sur certains secteurs.

De plus, il faut être particulièrement vigilant dans le cas où on souhaite réaliser l’installation d’un portail motorisé à pans battants s’ouvrant sur la voie publique. Dans ce cas, il est obligatoire d’installer un feu clignotant qui permettent d’alerter les usagers et passant de la sortie d’un véhicule sur la voie.

Tout savoir sur les portails

Choisir un portail est loin d’être évident, notamment, parce que leurs caractéristiques sont nombreuses et que le choix est particulièrement vaste. Mieux connaître ce secteur permet de pouvoir avoir une meilleure idée des différentes propositions, et ainsi, orienter son choix en meilleure connaissance de cause.

Voici donc un récapitulatif de tout ce qu’il faut savoir sur les portails :

Les dimensions standards de portail

Choisir un portail nécessite, de prime abord, que celui-ci soit adapté à l’espace prévu à cet effet. Il existe plusieurs dimensions standards. Celles-ci correspondent à l’espace nécessaire au passage des véhicules notamment.

  • Largeur standard : 3.00, 3.50 et 4.00 mètres.
  • Hauteur standard : 1.50, 1.80 mètres et 2.00 ou 2.50 mètres.

Bien entendu, il est également possible de faire fabriquer un portail sur-mesure en s’adressant à un fabricant ou à un artisan selon ses besoins et son budget.

Les systèmes d’ouverture

Il existe deux systèmes d’ouverture principaux :

  • Les systèmes battants : constitués de deux vantaux qui pivotent sur un axe, les portails de ce type sont les plus communs. Leurs deux portes s’ouvrent à 90°, voire 180°. Ils nécessitent donc une importante zone de dégagement pour s’ouvrir. Ainsi, ils sont de plus en plus souvent remplacés par les systèmes coulissants qui sont bien plus adaptés aux terrains de petite superficie.
  • Les systèmes coulissants : à l’origine réservés aux secteurs industriels et professionnels, ces portails se sont démocratisés et ont, en quelques années seulement, envahis les catalogues pour particuliers. Très pratiques, ils nécessitent bien moins de profondeur et peuvent s’ouvrir sans difficulté sur les terrains en pentes montantes. Toutefois, un espace de refoulement plus important est nécessaire afin de pouvoir l’ouvrir.

Les matériaux disponibles

Les portails sont aujourd’hui proposés dans de nombreux matériaux qui répondent chacun à des besoins spécifiques, qu’ils soient esthétiques ou pratiques. Chacun d’entre eux dispose de certains avantages, et de quelques inconvénients pour d’autres. En voici un aperçu :

  • Le bois : ce matériau, très répandu dans la réalisation de portail, offre un rendu à la fois noble, chaleureux, mais aussi, très robuste lorsqu’il est bien entretenu. L’entretien que nécessite le bois, justement, est souvent l’élément qui rebute les propriétaires, qui se tournent alors vers d’autres matériaux.
  • L’aluminium : ce matériau offre de très nombreux avantages. Pour commencer, il ne rouille pas et ne demande aucun entretien particulier hormis un lavage au besoin. De plus, il permet de réaliser toutes sortes de design et s’avère très léger. Sa principale problématique est son prix, puisque les portails en aluminium figurent actuellement parmi les plus chers du marché.
  • Le fer : ce matériau, très utilisé pendant de nombreuses années dans la réalisation de portail, permet d’obtenir des réalisations robustes et de qualité. En revanche, le fer est assez lourd et ne convient pas à tous les modèles de portail. Le principal ennemi du fer est la rouille, et pour l’empêcher d’apparaître, un entretien occasionnel à l’antirouille est indispensable.
  • Le PVC : matériau léger, peu cher, et ne nécessitant que peu d’entretien. Les portails en PVC restent une option envisageable uniquement lorsque le modèle proposé est de qualité. En effet, les portails en PVC, uniquement, sont réputés peu solides. Seuls les portails en PVC renforcés en aluminium peuvent constituer une option pérenne.

Les types de remplissages

Le remplissage d’un portail concerne la conception de la porte. Il existe plusieurs possibilités qui offrent plus ou moins d’intimité selon les options. Il s’agit :

  • De la porte pleine, qui isole intégralement la partie privée de la partie publique.
  • De la porte semi-pleine, il s’agit généralement d’une partie basse pleine et d’une partie haute ajourée.
  • De la porte intégralement ajourée, qui constitue une barrière physique, mais qui laisse passer la lumière et la vue sans encombre.

Les formes et couleurs

Les portails peuvent être de formes et de couleurs très variées. En fonction du style de la maison et de ses goûts, on optera pour une forme et un coloris en particulier.

Du côté des formes de portail, on peut citer :

  • La coupe droite : moderne et épurée, elle est très répandue dans les modèles de portails contemporains. Elle s’adapte particulièrement bien aux portails coulissants.
  • Les coupes incurvées ou bombées : il s’agit dans ce cas de portails de forme intéressante, qui affichent un arrondi ou un creux en partie haute.
  • La coupe en chapeau de gendarme : un design qui confère un vrai charme à l’entrée d’une propriété, cette forme affiche une courbe caractéristique ou un creux dans le cas d’un chapeau de gendarme inversé.
  • La coupe double trapèze ou biaisée : également assez originale, cette forme de portail consiste en deux diagonales qui fusent vers l’intérieur du portail ou vers l’extérieur.

Pour ce qui est des couleurs, plusieurs options sont disponibles. Les plus répandues sont bien sûr le blanc, les gris, ou le noir. Mais il est possible, selon ses préférences et selon le PLU, d’opter pour des coloris plus originaux dans certains cas, comme : le rouge, le vert, etc.

La motorisation, une option indispensable pour un confort optimal

Quand on utilise un portail au quotidien et plusieurs fois par jour, il faut avouer qu’un système de motorisation n’est pas un luxe, mais une vraie nécessité. Celui-ci permet, en effet, de gagner du temps à l’ouverture et lors de la fermeture, sans avoir à sortir de sa voiture pour systématiquement réaliser ces opérations de façon manuelle.

Bien que l’installation d’une motorisation de portail entraîne forcément un coût supplémentaire, il est rare que l’on souhaite s’en priver. Voici les deux options disponibles sur le marché :

  • Les bras motorisés, adaptés aux portails battants.
  • L’ouverture motorisée par crémaillère, adaptée aux portails coulissants.

Quel que soit le modèle choisi, la motorisation se gère à l’aide d’une télécommande qui permet de contrôler le portail à distance.

Aujourd’hui, la plupart des portails peuvent être motorisés, à savoir, qu’il est parfois nécessaire de les équiper de renforts supplémentaires si le poids des vantaux est trop important.

Rappel : comme mentionné plus haut dans ce guide, dans le cas d’un portail battant s’ouvrant vers l’extérieur et empiétant sur la voie publique, l’installation d’un feu clignotant est obligatoire afin d’éviter tout accident avec les passants.

Quels sont les accessoires qui complètent un portail ?

Plusieurs accessoires de base sont fournis avec un portail lors de l’achat. Ceux-ci permettent de réaliser la pose de l’ensemble dans les règles de l’art. Il s’agit :

  • Des gonds et des pivots : à sceller ou à visser, ils permettent de fixer le portail sur les piliers.
  • De la serrure : qui permet de verrouiller le portail.
  • De l’arrêt à bascule : un accessoire qui permet de bloquer les vantaux du portail en position ouverte.
  • De l’arrêtoir : qui permet de stopper les vantaux lors de la fermeture.
  • Des sabots : automatiques ou manuels, leur rôle est de bloquer le portail en position fermée.

Comment choisir les piliers et la clôture ?

Pour que le portail soit mis en valeur, il est nécessaire de bien choisir les piliers et la clôture qui l’encadrent. Si les piliers sont généralement assez communs, il existe, en revanche, plusieurs types de clôture différents, à savoir :

  • La clôture à lisses horizontales : classique et aérienne, il s’agit du modèle de clôture le plus simple et économique.
  • La clôture pleine : complètement fermée, elle offre un niveau d’intimité et de sécurité optimale.
  • La clôture ajourée : un modèle composé d’un bardage plus ou moins serré ou de panneaux décoratifs ajourés. Elle peut permettre certaines fantaisies au niveau du design.
  • La clôture à composer : en aluminium ou en PVC, elle permet de réaliser une clôture à son goût.

Le portillon, est-il indispensable ?

L’ajout d’un portillon est toujours pratique dans la mesure où il permet aux personnes sans véhicule de rentrer et de sortir de la propriété sans avoir à passer par le portail. La circulation est ainsi plus pratique et moins contraignante dans la mesure où, ouvrir un portail de grande dimension est souvent plus difficile que d’ouvrir un petit portillon.

Si l’espace le permet, il est certain que l’installation d’un portillon est toujours préférable.

En conclusion :

Grâce à ce guide complet, vous avez maintenant la possibilité de sélectionner le type de portail le plus adapté à vos besoins. En plus des critères esthétiques, vous aurez pu constater que de nombreux éléments techniques doivent être pris en compte.

C’est, en effet, en associant les différents critères que l’on peut faire un choix avisé et parfaitement fonctionnel à l’utilisation.